Retour

Fabien ABADIE - ASSOCIÉ FONDATEUR

Fabien ABADIE - ASSOCIÉ FONDATEUR

On va finir par m'appeler l'irréductible Gaulois mais je pense que l'énergie, l'envie et la motivation qu'il m'est permis d'avoir sont celles que tout le monde peut ressentir quand on est simplement au bon endroit au bon moment, à sa place.

Quand j'étais plus jeune, vers mes 17 ans, j'ai eu la chance d'avoir pu atteindre un de mes objectifs les plus forts, devenir champion du monde de full contact.
À ce moment précis, où la marseillaise retentissait et les couleurs françaises étaient à l'honneur, j'ai ressenti énormément de fierté et de gratitude envers mon entraîneur, mon coach, qui m'avait tout apporté.

C'est à ce moment précis, où ma mission de vie est apparue comme une évidence : je voulais tout simplement passer le flambeau de ce qui m'avait été apporté et pouvoir à mon tour, aider des personnes à atteindre leurs objectifs, leurs rêves, leurs désirs.

Le plus simple pour moi, c'était de créer de la valeur autour de l'activité sportive.
Mais voilà, je me suis confronté comme vous tous à la dure réalité de l'entrepreneuriat d'un gérant passionné.

Mais est-ce que la passion permet la réussite ?

Après 5 ans d'exercice compliqués dans mon premier club de fitness, j'ai décidé d'investir et de me former, pour petit à petit, revêtir une casquette de gestionnaire d'entreprise, stratège et organisé. Et en l'espace de quelques mois, mes résultats étaient simplement meilleurs que tout ce que j'avais pu faire sur les 5 dernières années.

C'est à ce moment-là et grâce à un petit groupe de gérants (devenus des amis) avec qui on a commencé à échanger, que l'envie d'aider les gérants de clubs de fitness indépendants s'est animée en moi.

Le constat était simple: est-ce que, sous prétexte qu'on soit des chefs d'entreprise passionnés, animés par l'envie d'apporter le meilleur à ses adhérents, nous n'avons pas le droit à la réussite ?
Est-ce que les industriels du fitness doivent s'imposer face au savoir-faire et au savoir-être des gérants passionés que nous sommes ?

C'est grâce à ces questions et au constat que les grosses chaînes industrielles mangeaient, au fil des mois et des années, de plus en plus de parts du marché et mettaient de côté tous ces indépendants qui ont passé leur vie à essayer de construire leur business, qu'on a décidé de lancer RESOFIT.

Aujourd'hui, je veux transmettre le flambeau d'aide qui m'a été donné au temps où je boxais, non plus qu'à mes adhérents de mon petit club lourdais, mais à l'ensemble des adhérents de toutes les structures de fitness indépendantes de la famille RESOFIT.

Pour cela, j'avais besoin de constituer une équipe partageant les mêmes valeurs et la même motivation que moi. J'ai pris le temps mais j'ai proposé le deal à Guilhem qui accepta immédiatement cette prise de responsabilités car animé des mêmes valeurs et désirs d'apporter son aide à ses confrères.

J'ai ensuite reçu un appel de mon vieil ami Sébastien me proposant d'intégrer la team ResoFit, ce qui, je ne vous le cache pas, m'a énormément surpris et enthousiasmé à la fois.

Afin que ResoFit se développe à grands pas, rien de tel que d'avoir à mes côtés, d'une part, un Guilhem CAPRILI, spécialiste de notre secteur d'activité et doté d'un leadership naturel, et d'autre part, un Sébastien DRON, doté d'une vision beaucoup plus globale de la gestion d'entreprise, qui grâce à ses études d'expert-comptable, permettra à chacun d'entre nous d'optimiser sa rentabilité et sa vision stratégique du business.

Quel bonheur que de pouvoir s'accomplir auprès de vous. FABIEN